Lewis

– Devenir père –

Un tout petit nez

Et cette petite main …

Un monde entier s’ouvre

Lewis a tout réussi. Parti de rien, il a franchi une à une les étapes, dépassé un à un chacun de ses mentors, pour arriver à la place ultime du meilleur champion de tous les temps. Sa pratique, son art est d’une maitrise absolue, ancrée dans chacune de ses cellules. Précision, concentration, focus, sont les maîtres mots de sa pratique sportive.

Du haut de son podium, c’est son humanité qui resplendit. Observer les autres, transmettre, avoir à coeur d’inclure les minorités. Lewis surprend par sa gentillesse. Derrière le champion, derrière la vitrine du fashion, il y a un homme, que dis-je, un humain.

Joie de la famille, succulence de ces moments intimes, être riche c’est aussi faire face à toutes ces personnes qui vous aimeront pour votre argent, pour votre image, pour vos titres. Se réfugier dans l’espace d’innocence familliale, parler aux animaux, eux qui n’écouteront que l’animal qui est en toi.

Etre champion, c’est aussi peur de lâcher. Que se passe-t-il si je lâche cet espace de compétition en moi ? Que se passe-t-il si j’accueille cette part d’amour et de partage jusque dans l’intime de ce que je suis ? La lutte entre les lumière du succès et l’espace de couceur de la sphère familliale.

Aves cette muse j’ai voulu dessiné cet instant où tout bascule dans la vie d’un homme (pour les femmes, c’est vaguement neuf mois plus tôt), ce moment où pour la première fois tu portes ton enfant. Cet instant où tu sais que dorénavant rien ne sera plus important que cet enfant.

Lewis nous invite à observer notre rapport à la famille. As-tu trouvé un équilibre satisfaisant entre ta famille, ta vie professionnelle et ton environnement social ? 

Mots clefs : Sport haut niveau – Précision – concentration – Maîtrise de son art – dualité – amour de la famille – peur de lâcher prise – défense des minorités – expression.

 

Inspirations

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this